• Creative Valley

Interview d'Aurélie Jean, membre du jury ANDAM Fashion Award 2020

Updated: Jun 12


1/ Présentez-vous en quelques mots



Je m’appelle Aurélie et je suis

scientifique numéricienne et

entrepreneure, docteur en

Sciences et Entrepreneur, CEO

de In Silico Veritas et partner chez Altermind.

Je vis entre les USA et la France

où je partage mon temps entre le

conseil, l’enseignement, la recherche

et l’écriture.





2/ Selon vous, pourquoi l'innovation est-elle toujours d'actualité ?


L’innovation est et sera toujours d’actualité. Son évolution réside davantage dans ce qu’on met derrière le mot innovation. L’innovation est dans sa définition première un vecteur d’amélioration de la qualité de vie de l’individu (humain, animal, nature). Que veut dire améliorer ? Améliorer pour tous, pour une majorité ? Selon quelles métriques ? Écologiques, économiques, sociologiques ? Le sujet est vaste mais mérite d’être posé régulièrement pour se demander d’où on part et où nous allons… ensemble.




3/ Comment êtes-vous tombée dans la mode ? / Dans la tech ?


J’ai toujours navigué dans les sciences (physique et mathématiques) puis dans les sciences numériques (algorithmique, sciences informatiques) que j’ai appliqué très vite à des domaines très variés, de l'ingénierie à la médecine en passant par la finance, l’économie voire l’art. La science et la technologie sont pour moi un moyen de résoudre des problèmes concrets, à fort impact et souvent complexes.




4/ Une innovation en lien avec l'industrie de la mode qui vous a marqué ?

Pas directement en lien avec la mode mais qui sert la mode, ce sont les indices développés par Bloomberg pour mesurer en temps présent l’impact écologique d’une entreprise. On ne peut changer que ce qu’on peut mesurer. Cet indice, avec tant d’autres, permet d’avancer en toute transparence et de manière éclairée, dans les bonnes directions de développement et de croissance au sein de l’entreprise.




5/ Qu’attendez-vous des startups qui vont concourir cette année au prix de l’innovation ANDAM ?

J’attends d’être surprise, par la technicité de leurs solutions technologiques mais aussi et surtout par la vision qui l’accompagne. Une belle technologie devient grande quand elle est déployée par des visionnaires qui voient toujours plus loin et plus large que ce pour quoi la technologie a été initialement développée.




6/ Avez-vous un conseil à leur donner ou à donner aux entrepreneurs d’innovations qui se sont lancés dans l’industrie de la mode ?

À penser au delà de la mode pour innover dans la mode ! Le futur s’inscrit dans la transversalité autant dans la réflexion que dans la conception. La mode n’y échappe pas et c’est selon moi une magnifique opportunité d’innover de manière durable et responsable en s’inspirant de ce qui a été fait et testé dans d’autres domaines.



7/ Quelle est votre vision idéale de la mode de demain ?

Une mode optimisée tant dans la conception et la fabrication que dans la distribution. Produire moins mais produire mieux est une étape importante dans le milieu de la mode. Comme aurait dit l’architecte Américain Ludwig Mies van der Rohe: Less is more !

La mode idéale selon moi est également la mode pour tout le monde, une mode qui n’exclut aucune morphologie, genre, culture ou encore handicap.



8/ En ce qui concerne votre propre entreprise, quelles sont vos priorités en matière d’innovation ?

Notre priorité chez Altermind est d’innover en considérant toujours l’humain au coeur du développement algorithmique mais aussi en lui permettant d’interagir avec les outils de manière éclairée afin d’augmenter son potentiel sans tendre vers un remplacement inefficace dans de nombreux domaines.



9/ Le mot de la fin ?

La technologie comme la mode sont un vecteur de transformation sociale et économique, et donc d’influence de la part des acteurs. Yves Saint-Laurent, Diane von Furstenberg, Steve Jobs ou encore Elon Musk ne sont-ils pas des visionnaires et des disrupteurs de codes socio-économiques?




© 2020 Creative Valley - Legal notice