• Creative Valley

Portrait d'un entrepreneur en résidence, Cyril Banos - serial entrepreneur et CEO de Panga

Updated: Dec 14, 2020


Cyril Banos est un ingénieur polyvalent diplômé de l'Ecole Centrale de Nantes. Convaincu de l'importance de la transformation numérique et énergétique des bâtiments, Cyril Banos bénéficie d'une forte expérience en gestion de projets de grande envergure, en relation commerciale et en gestion d'entreprise.


Implantée à la Rochelle, la start-up Panga est née d'une initiative intelligente, et développe des services innovants pour villes et bâtiments intelligents à destination des gestionnaires et usagers du bâtiment. Grâce à la solution développée par Panga, tous les data de l’IoT (web des objets) doivent être connectés immédiatement au sein de la ville durable/bâtiment intelligent et des milliards d'objets communicants. Plus de problèmes de protocoles d’échange : Radio, Wifi haut-débit, 3G, 4G, NB-IOT, bluetooth, son, géolocalisation… le monde devient intelligent !

1. Pourrais-tu te présenter, ainsi que ton projet ?


Cela fait 20 ans que je suis motivé par le désir de résoudre des problèmes et de concevoir des solutions intelligentes. L’innovation pour créer de la valeur, aider les gens, améliorer les nouveaux usages et trouver des réponses aux enjeux énergétiques technologiques.

Pas pour des raisons purement théoriques.

La révolution numérique ou la perturbation ne sont pas ce que je recherche. Mais les solutions innovantes pour une une consommation énergétique moins élevée, pour une vie meilleure, plus verte et plus durable. En tant que gestionnaire de projet et de programme, j’ai eu à piloter de grands sujets et des équipes encore plus grandes, peu importe la taille du sujet, dans divers domaines tels que les objets connectés, les technologies intelligentes, les industries technologiques, la mobilité, l'intelligence artificielle, l’écosystème de démarrage, les villes connectées, les espaces intelligents ou encore le big data et l'open data... Et je fais partie d’une équipe depuis encore plus longtemps, jouant au handball depuis plus de 30 ans.

Parce que le succès est seulement ce que nous pouvons faire ensemble ! #DtoN : Changez notre mentalité, pour un monde plus vert, une population mondiale ayant un impact environnemental (économies d'énergie, performance énergétique, consommation d'énergie, efficacité énergétique, meilleure gestion de l'énergie)

Dans cet état d’esprit j’ai rejoint l’aventure Panga en Octobre 2018.

2. Comment et quand ton projet est-il né ? Pourquoi avoir pris cette direction ?


Parce que la Smart City et le Smart building sont de plus en plus complexes et difficiles à entretenir, qu'ils intègrent des coûts de fonctionnement et des cyber-risques, nous proposons une solution pour regrouper toutes les données collectées là où elles sont nécessaires, au plus près de l'utilisateur.


Panga fournit une solution matérielle et logicielle pour la connectivité en connectant n'importe quel appareil, à des interfaces d'exploitation intelligentes, réseau résilient et évolutif.

Nous proposons une offre packagée :

- pour les clients BtoB, des paramètres innovants pour inclure des services adhoc, déployer des connexions supplémentaires…

- rendre la ville 4.0 plus adaptée pour l'utilisateur final, avec la possibilité de s'abonner à un catalogue de services sécurisés pour interagir davantage avec les smart cities.


Dans le cadre de l'urbanisation, nous considérons l'immobilier et les villes intelligentes comme un ensemble de services urbains que les utilisateurs peuvent choisir sur un territoire donné. Nous offrons par le biais du B-NOS une manière unique de collecter et présenter l'analyse des données, les nouveaux services et des utilisateurs pouvant être connectés, de surveiller la macro et la micro utilisation, de brancher des dispositifs autonomes à un système connecté (drones, automobiles connectées, voiture connectée, montre connecté etc…)…


3. Qui / Qu’est-ce qui te motive quotidiennement ?


Au quotidien, la motivation c’est de révolutionner les usages, d’offrir un modèle différent, qui prend soin de notre identité digitale et de la planète, tout en permettant le traitement des données là où elles sont utiles, tout simplement.

Une infrastructure digitale de confiance.


4. Qui / Qu’est ce qui nourrit ta créativité ?


La force de Panga c’est la diversité des membres qui composent l’équipe, l’inspiration collective et la vision du fondateur Patrick Simon.


5. Comment vois tu ton secteur / industrie dans 10 ans ?


Le numérique et l'objet connecté, et encore plus dans le cas des Smart cities, arrive à la croisée des chemins, entre une technologie mature qui a permis les révolutions des 20 dernières années, mais aussi l’explosion de la nécessité de Cybersécurité, le Cloud computing, et l'internet industriel ou l’Internet des Objets (IoT) qui demande une approche intelligente à partir d'un changement de paradigme, sans intermédiaires, sur une base de confiance et de frugalité reposant sur la technologie.


Le concept de ville du futur, pour être durable et désirable, sera un équilibre de circuits courts et raisonnés dans tous les domaines, y compris digital, intégrés au sein d’un écosystème mondial.


Et le secteur de la tech se structurera très certainement autour d’approches collaboratives et d’écosystèmes portés également par leurs valeurs, qui réfléchissent à des solutions faisant évoluer le temps des Hyperscalers hégémoniques.


6. Suite au confinement où beaucoup d’entreprises cherchent à comprendre la meilleure

manière de travailler, quelle est ton approche / ton analyse ?


Pour nous la meilleure manière de travailler c’est ensemble, avec un objectif commun, et en plein conscience de notre impact individuel, de notre rôle, pour l’atteindre. C’est vrai au sein de l’équipe, et également avec les réseaux de partenaires avec qui nous collaborons en permanence.


Certes, avec les technologies de l'information, la transformation digitale, l'Internet des choses, le marché des objets, le développement de systèmes et le développement urbain entre autres, les outils ont changé. Cependant, la coopération intelligente et la nécessité de former des communautés intelligentes, de se faire confiance, d’imaginer sans cesse comment collaborer, ont encore progressé.


7. Quels sont les meilleurs leviers pour aborder votre stratégie de croissance, souhaites-tu lever des fonds ?


Nous sommes aujourd’hui lancés dans la croissance à travers nos partenaires, car depuis le premier confinement au mois de mars, c’est à travers les réseaux que nous proposons nos solutions. Des partenaires intégrateurs ou distributeurs, en France et à l’étranger, afin d’établir une offre collaborative, à la fois globale et à dimension humaine.

Pour ce faire nous sommes actuellement en levée de fonds. Afin de construire sur des fondations solides, accélérer pour réunir cet écosystème et également préparer les futurs produits en cours d’élaboration.


8. Quelles sont tes plus grandes difficultés en tant qu'entrepreneur et tes plus grandes fiertés ?


Les plus grandes difficultés sont aussi la source de nos plus grandes fiertés : Comment convaincre qu’il est possible de tracer une autre voie, qu’il est possible de parler d’une autre voix ?

Mais petit à petit, à force de porter un message différent, de rejoindre des écosystèmes, nous trouvons progressivement écho et surtout des relais avec qui travailler pour propager des idées, et surtout lancer des actions concrètes.


9. Enfin, nous avons pour habitude de terminer l’interview par cette question : quel exemple d’entrepreneur nous recommanderais-tu ?


Isabel Marant, créatrice de mode de prêt-à-porter, passionnée par l'univers du luxe, mélange de créativité, d'audace et d'innovations. Sa marque est aujourd'hui devenue une grande marque française qui a su s'établir à l'international malgré une forte compétitivité de divers startups.

40 views0 comments

© 2020 Creative Valley - Legal notice