• Creative Valley

Interview de Nathalie Dufour, fondatrice de l'ANDAM et membre du jury ANDAM Fashion Award 2020

Updated: Apr 6, 2021



1/ Présentez-vous en quelques mots

Je suis Nathalie Dufour, Fondatrice des ANDAM Fashion Awards, organisme associatif qui identifie et accompagne les entrepreneurs du secteur de la mode depuis plus de 30 ans et ce grâce à l’implication d’institutions tels que le Ministère de la culture et le DEFI ainsi que l’ensemble des groupes de luxes et d’industriels de ce secteur.



2/ Selon vous, pourquoi l'innovation est-elle toujours d'actualité ?


L’innovation est d’abord le fruit de la création d’idées, il est vital d’être curieux de ces propositions technologiques, disruptives qui permettent de challenger et faire progresser notre industrie créative.



3/ Comment êtes-vous tombée dans la mode ? / Dans la tech ?

L’effervescence des créateurs de mode défilant à Paris dans les années 90 m’a convaincu qu’il fallait créer un outil spécifique afin d’identifier la jeune garde et lui donner les moyens de l’accompagner efficacement. La mission de l’ANDAM est, depuis sa création, d’agir comme un agent de développement et de coordination afin de contribuer au dynamisme et à la pérennité de notre industrie culturelle.

En ce qui concerne la Tech, l’idée de ce prix innovation au sein de l’ANDAM reste de favoriser les collaborations entre la technologie et nos marques de modes, de leur permettre de bénéficier de ces outils innovants indispensables à leur développement dans cette révolution numérique



4/ Une innovation en lien avec l'industrie de la mode qui vous a marqué ?

Le prix innovation de l’ANDAM 2019, Worn Again Technologies, une start up anglaise qui a mis au point une technologie de recyclage chimique inédite capable d’extraire puis récupérer le polyester et le coton des vêtements usagés pour fabriquer de nouveaux textiles, créant ainsi un « modèle circulaire » de recyclage de textile à textile.

La pollution générée par l’industrie de la mode est un des enjeux majeurs de notre secteur et il est indispensable de soutenir les innovations qui permettront de relever les défis environnementaux de notre planète.

5/ Qu’attendez-vous des startups qui vont concourir cette année au prix de l’innovation ANDAM ?

Qu’elles répondent avec inventivité et exigence aux enjeux d’éthique et de développement durable que nous souhaitons léguer aux jeunes générations.



6/ Avez-vous un conseil à leur donner ou à donner aux entrepreneurs d’innovations qui se sont lancés dans l’industrie de la mode ?

De faire bouger les lignes, d’être engagés, responsables, de défendre des valeurs, de donner un sens moral, social, inclusif, écologique, humaniste à leur entreprise, de définir une raison d’être proche de l’intérêt général...



7/ Quelle est votre vision idéale de la mode de demain ?

Je pense que nous assistons à un changement de paradigme où les maisons vont devoir produire moins mais de façon encore plus vertueuse en réorganisant leurs g