• Creative Valley

Interview de Philippe Ribera, membre du jury ANDAM Fashion Award 2020


1/ Présentez-vous en quelques mots


Philippe Ribera, Directeur de l’Innovation groupe Lectra : au moins 7 vies mais toutes dédiée à l’industrie de la mode.


2/ Selon vous, pourquoi l'innovation est-elle toujours d'actualité ?


Nous sommes depuis quelque temps, et nous le serons encore dans les prochaines années, dans une période d’incertitude. Plus que jamais c’est dans ces périodes qu’il convient d’investir et donc d’innover, dans la technologie bien sûr mais aussi dans les processus et surtout les modèles économiques.


3/ Comment êtes-vous tombé dans la mode ? / Dans la tech ?


Comme beaucoup d’hommes de ma génération, fils de la bourgeoisie provinciale et ainé de 3 enfants j’aurais dû être notaire ou banquier …

J’ai eu ma crise d’adolescence tardivement et un jour j’ai dit "je veux être le nouveau Christian Dior" : mon père m’a regardé et a dit "non mais tu peux faire en complément des études techniques textile / habillement". Ce que j’ai fait à l’ESIV. Ce qui m’a mené au Conseil en organisation et ensuite à la technologie pour humaniser le travail en usine, depuis je n’ai plus quitté la filière technologie et le monde de la mode.



4/ Une innovation en lien avec l'industrie de la mode qui vous a marqué ?


Les première conception et fabrication de vêtement de mode en 3D en tricotage et les premières utilisations de la voix de consommateur dans les processus de co-conception…



5/ Qu’attendez-vous des startups qui vont concourir cette année au prix de l’innovation ANDAM ?


De l’audace, de la créativité, mais aussi une capacité de comprendre les enjeux et remettre en cause les certitudes de cette industrie avec une approche à la fois holistique et ciblée.

Une capacité à créer une propriété intellectuelle et à garder le focus sur leur sujet.



6/ Avez-vous un conseil à leur donner ou à donner aux entrepreneurs d’innovations qui se sont lancés dans l’industrie de la mode ?


C’est une industrie complexe en particulier de par sa supply chain, la plus grande difficulté demeure de rester focalisé sur le projet que l’on porte et à s’entourer de bons mentors.

Il faut travailler son projet en itération très courtes et avec de vrai clients partenaires.



7/ Quelle est votre vision idéale de la mode de demain ?


J’aurais naturellement une vision plus sur la technologie appliquée à la mode qui à mon sens doit permettre une véritable collaboration digitale dans un large écosystème global et local et qui demain permettra une certaine convergence de la créativité / sensibilité humaine et des algorithmes / data.

8/ En ce qui concerne votre propre entreprise, quelles sont vos priorités en matière d’innovation ?


Nos plus grands enjeux tournent autour de l’industrie 4.0 et de la réelle utilisation des 4 piliers technologiques que sont Cloud, IOT, Data, AI. Nous ne sommes qu’au début de cette révolution qui inclus dans notre définition toute les phases amont de la Créativité / Conception.

9/ Le mot de la fin ?


Ad maiora !


© 2020 Creative Valley - Legal notice