• Creative Valley

5 start-ups sud-coréennes font leur entrée sur le marché français

Dans le cadre de l’événement digital StyleTech Global Demo Day 2021, le Korea Institue of Design Promotion (KIDP) et l’incubateur Creative Valley ont présenté hier 5 start-ups sud-coréennes prometteuses dans l’univers de la mode et de la cosmétique. Toutes arrivent en France pour accélérer leur développement.

Photo de l’événement digital StyleTech Global Demo Day 2021 organisé hier par le Korea Institue of Design Promotion et Creative Valley.


Malgré le nombre de kilomètres qui séparent les deux pays, la France et la Corée du Sud ont de nombreux points de similitude : elles sont toutes les deux de grandes nations de la Tech et ont un savoir-faire transfrontière reconnu dans l’univers de la mode et de la cosmétique. Pour créer des synergies entre les deux pays, le KIDP - l’organisme rattaché au ministère du commerce, de l’industrie et de l’énergie de la Corée du Sud - a noué un partenariat avec Creative Valley. Depuis septembre, l’incubateur français a mis sur pied un programme d’accélération pour 5 start-ups sud-coréennes prometteuses dans le secteur de la mode et de la beauté. L’objectif est d’accompagner les jeunes pousses sur un plan commercial, marketing et financier à faire leur entrée sur le marché français. Le programme d’accélération vient de se clôturer hier au terme de l’événement digital StyleTech Global Demo Day 2021 qui a permis de présenter à des partenaires et aux investisseurs ces 5 start-ups à fort potentiel. Dans le cadre de ce programme d’échange, 2 start-ups françaises, visant le marché sud-coréen, ont également pitché.

Brandi : la version digitale du marché sud-coréen de Dongdaemum

Créée en 2014, Brandi est l’une des start-ups les plus connues en Corée du Sud. Avec une valorisation de plus de 500 millions de dollars, elle est en passe de devenir la prochaine licorne du pays. Depuis sa création, elle a levé 100 millions de dollars, emploie 500 personnes et réalise déjà un chiffre d’affaires de 150 millions de dollars. Brandi propose aux consommateurs la vente en direct de vêtements à prix réduits issus du marché de Dongdaemum, le plus grand cluster de mode au monde situé dans la capitale sud-coréenne. L’ambition de la marketplace est d’offrir une version digitalisée du cluster, historiquement domestique et hors-ligne, pour l’ouvrir au marché mondial de la mode.

Jongdal Lab : l’IA au service de la recherche d’accessoires et de matières premières

Créée en 2016, Jongdal Lab a développé une plateforme digitale nommée Buja Market qui propose la vente d’accessoires de mode et de matières premières destinés aux fabricants, aux ateliers de confection et aux particuliers. La force de la marketplace repose sur la technologie de l’Intelligence Artificielle. Via son moteur de recherche, il permet de trouver facilement, selon des critères comme les couleurs, des accessoires et matières premières parmi des milliers de références (tissus…).

Looko : la garde-robe virtuelle

Lancée février dernier, son application Acloset compte déjà à son actif 350.000 utilisateurs, dont beaucoup sont situés en Europe et en Amérique du Nord. En prenant en photo vos vêtements, l’application digitalise votre garde-robe et propose chaque jour un look différent, en fonction de la météo, de votre humeur ou encore d’un événement.

Fashionade : des recommandations d’achat basées sur l’association de look

Créée en 2020, Fashionade propose une plateforme Saas, StyleAI, pour retailers. Interfacée aux sites des e-commerçants, elle permet d’augmenter le panier moyen de 23%. En fonction de leur historique d’achat, StyleAI propose aux clients finaux de nouvelles recommandations. Celles-ci sont réalisées à partir du look de l’article choisi, et non sur l’association de mots clés ou de thèmes sur le site marchand. La solution est également proposée en version offline pour les bornes situées en magasins.

Tachyon BNT : l’application pour tester numériquement des produits cosmétiques

Avec Tachyon BNT, plus besoin de se rendre en magasins pour tester des produits cosmétiques. Son application Ticker permet d’essayer virtuellement les produits ce qui a recueilli l’intérêt des plus grandes marques de cosmétique comme Shiseido et Dolce & Gabbana en pleine crise sanitaire. Il suffit de se prendre en photo, de choisir le produit pour instantanément voir le rendu sur soi. La start-up compte une vingtaine de salariés et a levé 4 millions de dollars depuis sa création en 2018. L’événement digital StyleTech Global Demo Day 2021 organisé par le Korea Institue of Design Promotion et Creative Valley a également mis en lumière deux start-ups françaises qui vise le marché coréen :

  • WATIZ, le « Shazam de la mode ». L’application permet de trouver des looks et vêtements en ligne à partir d’une simple photo.

  • Botelab, une solution basée sur la science et l’IA qui réalise pour le compte de marques de beauté des études de marché dans le cadre de lancement de nouveaux produits (analyse de données de consommateurs…).

« La Covid-19 et l’accélération de la transformation numérique montrent que la distance physique n’est plus un frein au développement commercial des start-ups. Les entreprises de la StyleTech peuvent désormai