• Creative Valley

Les enjeux de production à la demande et du digital

Retour sur le webinaire du 9 novembre 2021


Dans le cadre du programme de transformation digitale “DIGITAL@MODE”, une série de webinaires organisée par le DEFI et Creative Valley abordent les différents enjeux du numérique. Retour sur l'événement du 9 novembre qui avait pour thème la production à la demande.


Nous avons eu le plaisir de recevoir Pierre-Aldéric Boëgler, Head of Sales chez Tekyn, spécialisée dans la digitalisation et l’automatisation de l’expérience de production textile, accompagné de Chrystelle Gautier, Directrice du prêt à porter chez La Redoute.


Durant cet échange animé par Carole Barkatz, de nombreux sujets ont été abordés pour répondre à la problématique suivante :


« Comment se lancer dans la production à la demande pour améliorer ses performances économiques et environnementales grâce au digital ? »



Qu’est-ce que la production à la demande ?


La production à la demande est une production « pull », qui réagit expressément à la demande du client. On ne fabrique que ce qui est vendu, en privilégiant donc la qualité des stocks à la quantité. Cela en fait un levier majeur de la stratégie d’entreprise et de la transformation digitale de la production.


"La production à la demande représente un changement de paradigme : nous passons d'un système push à un système pull, dans lequel l'outil de production répond à la demande des clients finaux" Pierre-Aldéric Boëgler, Head of Sales - TEKYN

La solution de “Test & Learn” proposée par Tekyn, et déjà adoptée par La Redoute depuis 3 ans, est une remise à plat totale du modèle de production, drivée par la demande réelle du client.

Chaque semaine les ventes sont analysées pour un réassort plus pertinent afin de produire la bonne quantité au bon moment, a contrario de la production habituelle, qui envoie entre 50 et 80% de la collection dès son lancement.



Cette analyse donne lieu à un process d’acteurs interconnectés qui remet en perspective la chaîne de valeur globale et révèle une digitalisation accélérée par de nombreux facteurs technologiques, sociaux, environnementaux, économiques et géopolitiques. Ils répondent aux grands enjeux auxquels fait face l’industrie textile : un marché extrêmement compétitif, une clientèle volatile, et la question primordiale du développement durable.



Les avantages d’une telle démarche


La force principale de cette production à la demande est une agilité et une adaptabilité en temps réel, puisqu’on réagit à ce qui se passe sur le marché et non pas à une projection sur l’avenir.


De plus, les avantages de ce système sont nombreux :

  • Customer centric* à son maximum,

  • Vertueux de l’environnement, en évitant l’over production, et en renforçant la production de proximité en UE (baisse des émissions de CO2 et du délai d’attente)

  • Rentable, puisque nous pouvons voir une augmentation du chiffre d’affaires d’environ 30% avec une marge finale de plus de 10% grâce à cet ajustement des stocks qui permet une flexibilisation du tissu et donc de produire plus de modèles avec la même quantité,

  • La mise en place d’un système collaboratif de fédération entre les ateliers et les marques, pour une co-construction d’une nouvelle supply chain plus respectueuse et efficace.


En résumé, l’efficacité de Tekyn, et plus globalement de la digitalisation de la production à la demande est incarnée par la simplicité, la rationalité et l’immédiateté. Pour les marques de prêt à porter qui souhaiteraient éco-concevoir, La Redoute