• Creative Valley

Rencontre avec Franck Delpal, Directeur du Mastère Spécialisé, IFM

A l'occasion du PRIX DE L'INNOVATION ANDAM 2021, nous organisons une série de rencontres avec plusieurs membres du jury qui nous présentent leur vision de la Mode demain. Aujourd'hui, nous sommes très heureux d'interviewer Franck Delpal, Directeur du Master Spécialisé à l'IFM.


1/ Que vous a-t-il le plus marqué cette année en matière d'innovation ?

Et spécifiquement dans le secteur de la Mode ?

Dans un contexte de bouleversement complet du système de la mode, avec de profondes ruptures dans les habitudes de consommation ou la gestion des chaînes logistiques, le point le plus marquant est la rapidité de maturation de nombreuses technologies qui permettent aux acteurs de notre filière d’inventer des voies de rebond.

En l’espace de quelques mois, des problématiques qui semblaient devoir mettre des années à émerger ont connu un déploiement à vitesse accélérée. Qu’il s’agisse d’outils œuvrant à la digitalisation des processus de vente, d’une recherche constante de réduction de l’impact environnemental des approvisionnements ou des nouvelles formes d’interaction avec les clients, nombreuses sont les solutions qui se sont concrétisées au cours de l’année écoulée. Je ne pense pas que nous assistions à un retour en arrière sur l’ensemble de ces dimensions et cela témoigne d’une appétence croissante des acteurs de la mode pour l’innovation au sens large. Le prix de l’innovation de l’ANDAM, qui s’est toujours voulu comme une passerelle entre l’univers de la tech et celui de la mode prend donc plus que jamais son sens aujourd’hui.


2/ Qu’attendez-vous des start-ups qui vont concourir cette année au prix de l’innovation ANDAM 2021 ?

De faire émerger de nouvelles problématiques, en proposant des solutions adaptées aux spécificités de nos secteurs. Les premières solutions nées dans la sphère de la Fashion Tech sont à présent matures et dans l’intervalle, de nouvelles possibilités sont apparues, autant dans l’univers des matériaux que dans celui de la data et du digital. Il s’agit donc d’identifier les nouveaux cas d’usages possibles dans l’univers mode-luxe pour continuer à infuser les derniers développements dans notre filière.


3/ Avez-vous un conseil à leur donner ou à donner aux entrepreneurs d’innovations qui se sont lancés dans l’industrie de la mode ?

L’acculturation au secteur de la mode est un processus nécessaire pour des entrepreneurs souvent issus d’univers très variés. Il s’agit d’en comprendre le fonctionnement et au-delà le mindset particulier qui anime les dirigeants d’entreprises.

11 views0 comments